Road Trip 5 jours en Provence

INFOS UTILES DU ROAD TRIP

  • Van : Captain van, un Mercedes Vito Westfalia Marco Polo
  • Du 4 juillet au soir au 8 juillet 2021
  • 260 Kms en 5 jours
  • 1 Plein d’essence : 30€
  • Visites, activités : 100€
  • Budget repas : 115€
  • Apéro, terrasse, glaces : 84,50€
  • Souvenirs : 26€
  • Parking : 6,50€
  • Total budget : 362€

Dimanche 4 Juillet au soir : Uzès (30)

Cette fois-ci notre road trip ne démarre pas de Perpignan mais du Gard. Suite à un week-end entre amis, nous décidons de continuer vers la Provence. Premier arrêt vers Uzès afin d’aller découvrir le musée du bonbon Haribo.

Notre spot pour la nuit se trouve sur les hauteurs d’Uzès (30), il nous offre une belle vue sur la ville et il est en pleine nature. C’est parfait !
Après la découverte des lieux et de la table d’orientation, nous installons le van en mode nuit et passons une agréable soirée au calme

Nuitée : P4N Uzès, La Garrigue suivre la table d’orientation

Jour 1 : Uzès (30) – Les Baux de Provence (13) – 56 kms

Après un réveil en douceur, nous commençons par visiter Uzès. 
Nous trouvons facilement une place mais attention, dans le centre, le stationnement est limité à 30 minutes, donc il vaut mieux se garer à l’entrée de la ville ou dans les parkings souterrains. 

Uzès est une ville d’un peu plus de 8000 habitants. Dotée de 3 tours et de multiples fontaines sur chacune de ces places, il est très agréable de se promener dans ses multiples ruelles. Coup de coeur pour la célèbre place aux herbes avec sa grande fontaine et ses arbres qui apportent de l’ombre très appréciable en été.

Cette ville est vraiment jolie, les rues sont très bien entretenues, les magasins bien agencés.
Les murs des façades sont clairs et sur certains il reste d’anciennes inscriptions ce qui lui donne un air assez vintage.


Après un pique nique rapide, nous allons au paradis des petits (et des grands !) Le musée Haribo.
28€ pour 2 adultes et 2 enfants. A l’arrivée, chacun débute la visite avec un paquet de bonbons offert et un jeton qui servira à la fin de la visite.

Le musée est divisé en 4 espaces répartis sur 4 étages. Ce musée permet de découvrir comment les bonbons ont étés inventés, comment la marque Haribo s’est créée, comment les saveurs ont étés choisies…

Il y a aussi de nombreux espaces ludiques : différents écrans permettent de faire des jeux, de reconnaitre des odeurs, de prendre des photos, etc…
Et l’espace qui a plus plu aux enfants c’est la salle des machines : 3 machines sont installées et grâce aux jetons donnés à l’entrée, on gagne des bonbons… Le rêve. Bon dommage la machine des Dragibus ne marchait pas et n’aimant pas les Car en Sac, nous nous sommes rabattu sur les Floppy’s.


La visite se termine par l’énorme boutique avec tous les Haribo possibles et imaginables, au final, je me demande finalement si ce n’est pas la boutique que les enfants ont le plus adoré.
L’article complet sur le musée Haribo est à découvrir ici.


Après cette pause gourmande, nous nous sommes dirigé vers le village de Baux de Provence, rien que la route pour y arriver est magnifique. Ce village est perché dans les Alpilles. Il est accessible uniquement à pied, tous les parking sont payants et il faut compter 5€ pour 1h, au final il vaut mieux se garer au parking des carrières de lumières qui est gratuit et à environ 15 minutes à pied.

Nous arrivons à Baux de Provence à 18h, il n’y a pas beaucoup de monde. Par contre l’office du tourisme est fermé. Dommage car il y avait un parcours de jeux à faire avec les enfants pour visiter la ville. Mais au final il est possible de le télécharger sur son téléphone. Ce petit tour est vraiment sympa à faire avec des enfants car il permet de rendre la visite ludique, sur chaque coin de rue, les enfants doivent retrouver un animal, une inscription ou résoudre un rébus. Ce village est vraiment très beau, il est parsemé de boutiques d’artisans, de restaurants ou snack.
Tout en haut du village se trouve le château de Baux, mais nous le visitons le lendemain.
L’article complet sur Les Baux de Provence est à retrouver ici.


Nous partons ensuite en direction de notre spot du soir qui se trouve à une dizaine de minutes. Dommage il est déjà pris par 2 vans, du coup on pousse un peu plus loin et on trouve un très joli endroit sous les arbres avec une belle vue sur les Alpilles.

Nuitée : P4N Les Baux de Provence, Unnamed Road

Jour 2 : Baux de Provence (13) – St Rémy de Provence (13) – 11 kms

Après une très bonne nuit au calme, nous reprenons la direction de Baux de Provence et nous garons cette fois-ci au parking des carrières de lumières. Il nous faut environ 15 minutes pour arriver au château qui se trouve tout en haut du village. Nous repassons devant les belles échoppes et nous en profitons d’ailleurs plus que la veille.
Nous prenons les billets pour un combiné Château – carrières de lumières qui nous revient à 58€ pour 2 adultes et 2 enfants.
La visite débute par les machines de guerre : catapulte, trébuchet, bélier… Nous passons également devant des reconstitutions d’armureries, de magasin de cordier.
Une animation débute sur les machines de guerre avec 2 guides vraiment très sympas. Ils nous expliquent les différentes armes présentées.

Nous avons même le droit à une démonstration de 2 de ces armes. C’est assez impressionnant car les boulets (remplacé par des ballons lestés) partent à vive vitesse ! C’est très intéressant, ludique et on apprend beaucoup de chose sur la vie de l’époque, le rôle des femmes et des enfants durant les attaques, les stratégies engagées…
Ce château n’est pas fermé, ce sont surtout des ruines mais il est possible de monter en haut des tours ce qui nous offre un magnifique panorama sur les alentours.


Nous avons l’occasion ensuite de nous essayer au tir à l’arbalète, c’est très sympa à faire, tout le monde peut y arriver, autant les adultes que les enfants. C’est vraiment un bon moment malgré l’attente un peu longue.


Ensuite direction les carrières de lumières, c’est un endroit splendide, à faire absolument. Nous entrons dans une carrière fermée, il y fait assez frais (environ 16°), heureusement nous avons nos gilets. Sur les murs sont projetés des tableaux d’artistes qui sont en mouvements accompagnés de musique, c’est magique. Nous avons pu voir 2 projections : une sur Cézanne et une sur Kandinsky.

Nous remontons dans le van en direction de St Rémy de Provence, à environ une dizaine de minutes de Baux.
Ce village vaut vraiment le coup d’oeil, toutes les devantures des magasins sont travaillées et ont un esprit vintage encore une fois. C’est vraiment agréable de déambuler dans les multiples ruelles du centre-ville. Une petite glace sur la place du village s’impose !

Nous nous dirigeons ensuite vers notre spot du soir qui se trouve à environ 6 minutes. Mais c’est un grand parking au départ d’un sentier de randonnée, l’endroit le plus sympa est envahi de chardons. Du coup, nous ne restons pas et nous faisons 500m de plus pour en trouver un beaucoup plus sympa : plus à l’écart de la route, sous les pins et entouré de collines rocheuses. L’endroit est légèrement pentu, c’est l’occasion de tester les cales…

Nuitée : P4N St Rémy de Provence, D24

Jour 3 : St Rémy de Provence (13) – Cavaillon (13) Isle sur la Sorgue (13) – Lagnes (13) – 39 kms

Nous reprenons la route en direction de Cavaillon qui se trouve à 25 minutes. Mais cette ville ne nous séduit pas du tout du coup, nous allons vers Isle sur la Sorgue appelée aussi la Venise Provençale

Cet ancien village de pêcheur a un charme fou ! Traversé par des canaux, des grandes roues de moulin et ses antiquaires à chaque coin de rues.
Des places de parking sont gratuites vers La Poste et permettent de visiter la ville sereinement.
Les petites ruelles sont très charmantes, avec une nouvelle fois des boutiques au style vintage.


Après cette belle balade dans le village, nous allons vers notre spot du soir qui se trouve à 15 minutes de route, c’est également un parking de randonnées mais qui donne sur plusieurs petits chemins avec différents emplacements pour les vans. Même si la route est un peu proche, nous sommes en pleine nature avec une belle vue sur les alentours.

Nuitée : P4N Lagnes, D100

Jour 4 : Lagnes (13) – Gordes (13) – Roussillon (13) – Villars (13) – Restrel (13) – 44 kms

Ce matin, nous faisons une petite balade d’1km et demi le long du mur de la Peste. Ce mur a été érigé en 1721 pour protéger La Provence de la Peste qui avait envahie Marseille. Ce mur mesurait 27 kilomètres de long . Les gardes étaient postés dans des guerites faites de pierres sèches. Cette balade est accessible à tous, sauf aux poussettes.

Ensuite nous prenons la direction de Gordes, un magnifique village surplombant la falaise. La vue de la route est magnifique. Nous arrivons à faire un petit tour en voiture, ce village a vraiment l’air très beau. Malheureusement, tous les parkings sont complets malgré plusieurs tours et aucune place n’est disponible plus loin. Nous qui avions pensé manger sur place…. L’été, il vaut mieux y arriver tôt afin d’être sûrs de pouvoir se garer.

Nous repartons donc en direction de Roussillon et de son fameux Sentier des ocres. Ce village est assez joli, beaucoup de façades sont couleurs rouges-orangées.

Le sentier est payant et ça nous a couté 9€ à 4, car les enfants de moins de 10 ans ne payent pas. Ce sentier est très beau et nous emmène au coeur des carrières creusées à ciel ouvert. 2 sentiers sont proposés, un de 30 minutes et le second de 50 minutes. Quelque soit le sentier choisi, le spectacle est magnifique : cheminées de fées, grandes falaise couleur ocre.

Ce sentier est accessible à tous sauf aux poussettes car il y a de nombreux escaliers.

Sentier des ocres

Nous prenons ensuite la direction de Restrel pour aller voir le Colorado Provençal en passant par le village de Villars car sur la route, on peut voir de nombreux champs de lavande. Certains sont immenses, c’est vraiment très dépaysant et magnifique ! La route est bordé de couleur violette flamboyante qui s’étend à perte de vue… C’est l’occasion de prendre de très belle photo.

Arrivé au Colorado provençal (5€ le parking par voiture), nous choisissons de faire le petit tour appelé le Sahara qui dure une quarantaine de minutes. Le plus long suit le même trajet et se prolonge en hauteur pour admirer le Sahara d’en haut, il faut cette fois-ci compter 1h45 et 70m de dénivelé.


Cette ancienne carrière d’ocre est bien balisée, accessible à tous sauf aux poussettes car entre les escaliers et le sable c’est pas simple. Par contre, on comprend vraiment pourquoi il s’appelle le Colorado, cela fait vraiment penser à ces paysages des Etats-Unis arides où l’érosion est venue colorer ces falaises. Quand on pense qu’il y a 100 millions d’années la mer venait jusqu’ici….
Le gérant d’un des bars nous a même raconté que la NASA était venu ici pour faire les premiers essais du robot qui est désormais sur Mars. Les conditions extrêmes, le fait de pouvoir descendre à plus de 800 mètres ont fait de cet endroit, un lieu de prédilection pour ces essais.

Après cette journée où nous en avons prit plein les yeux, nous nous dirigeons vers notre spot du soir. Il est en pleine nature avec une vue dégagée sur le Colorado provençal. Cette fois, pas de parking à proximité, juste une route un peu plus haut et très peu fréquentée. Le top !

Nuitée : P4N Rustrel, D34

Jour 5 : Rustrel – Route d’Aulan

C’est la fin de notre road trip, nous prenons la route d’Aulan qui est vraiment splendide : de la falaise, des gorges, des petits cours d’eau avec une eau claire et verdoyante, des champs de lavande à perte de vue…
Un beau retour tout en douceur pour clôturer ces quelques jours de road trip.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s