Faut-il avoir peur en van ? (La sécurité)

Voilà une préoccupation qui revient souvent pour tous ceux qui découvrent ou souhaitent découvrir le voyage en van, fourgon ou camping-car. La sécurité !

Tout d’abord, il faut bien comprendre que voyager et dormir dans un van, c’est une forme d’aventure et que par définition, on ne dispose pas du même confort, du même niveau de sécurité que chez soi. Paulo Coelho disait « Si vous trouvez l’aventure dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle ! ».

Faut-il pour autant partir la fleur au fusil sans prendre de précautions particulières au nom de « l’aventure » ?   Non, bien sur que non !
Voici quelques astuces et idées d’organisation afin de sentir en sécurité lorsqu’on voyage en van.
Je parle de « se sentir en sécurité », mais je ne lance pas le fameux débat sur l’insécurité est-ce un sentiment ou une réalité. Je veux seulement préciser que les propositions d’organisation qui suivent sont une façon d’être serein au moment de s’installer dans son van.

Tout d’abord, le choix du spot. Si vous voyagez en couple, il y a une règle ultime à laquelle ne jamais déroger, c’est d’écouter son instinct. Ça parait très vague dis comme ça, mais en gros, c’est le fameux « Je sais pas pourquoi, mais je le sens pas ce spot ».
Si l’un ou l’autre ressent cela, il ne faut pas se poser de questions, on reprend la route et on fait quelques kilomètres pour trouver un autre endroit. Aucun regret à avoir, certaines choses nous échappent, notamment l’instinct, acceptons-le.

Ensuite, le spot en lui-même va t’apporter quelques indications sur une éventuelle fréquentation nocturne. Des bouteilles cassées, des mégots, des débris de verre, des déchets peuvent t’alerter sur de futurs visiteurs. Pour commencer dans le voyage en van, il est pertinent de ne pas tout de suite chercher LE spot que personne n’a jamais essayé. Sers toi des diverses applis, notamment Park4Night, qui recensent les expériences des autres vanlifers qui ont testé des spots et laissé un avis. C’est une façon de se rassurer notamment pour les toutes premières nuits en van. Pourquoi ne pas commencer par une aire aménagée ? C’est une façon très sereine d’appréhender sa première nuit d’aventure.

Je déconseille totalement les aires d’autoroutes qui sont des zones à risques.

Tu as trouvé le spot qui te convient. Parfait. 

Il faut toujours, je dis bien toujours, s’installer dans le sens du départ. Pour diverses raisons, tu peux être amené à repartir illico (urgence médicale, riverains ou voisins agressifs, visiteurs suspects ….). Tu seras bien content alors, de ne pas avoir à faire un demi-tour en pleine nuit au bord du ravin ou de la rivière !

De plus, prends l’habitude de toujours laisser tes clés au même endroit. Si tu dois partir rapidement, tu seras content de ne pas chercher tes clés dans la poche de ton pantalon roulé en boule sous la banquette ! Personnellement, j’ai un petit filet accroché sur l’appui-tête conducteur dans lequel je dépose les clés de contact, une petite lampe, un couteau suisse.

La discrétion est le maitre mot lorsqu’on voyage en van. Pas seulement pour la sécurité (j’en reparle juste après), mais aussi par respect pour les lieux sur lesquels nous stationnons. C’est une chance de pouvoir passer la nuit en pleine nature gratuitement et cela implique de préserver évidemment la propreté des lieux, de respecter la tranquillité des riverains (même éloignés) et de ne pas laisser de traces de notre passage. Au niveau sécurité, cela évite également d’attirer des curieux. Il faut donc ne rien laisser à l’extérieur du van (table, chaises, bidons…). Il faut pouvoir occulter les vitres et pare-brise pour que personne ne voit ce qui se passe à l’intérieur. Nous avons sur notre Vito des rideaux occultants sur les côtés et des mousses avec ventouses pour les pare-brise avant et arrière. De plus, nous avons fait installer des vitres teintées avec feuillage anti-éclat. 

En matière de sécurité, il est également possible de renforcer le verrouillage du véhicule à l’aide de verrous qui se ferment de l’intérieur. Tu ne feras jamais de ton van une forteresse imprenable, mais tu peux au moins ralentir et compliquer la tâche des voleurs. 

Certains s’équipent d’une alarme afin de faire peur aux indélicats qui essaieraient d’ouvrir ta portière en pleine nuit. Bon, si tu es seul en pleine forêt, l’intérêt me semble limité, mais ça peux rassurer. 

En journée, lorsqu’on part en ballade ou en visite à pied, il faut évidemment ne rien laisser sur les sièges avant. Certains, qui aménagent eux-mêmes leur van, prévoient une trappe discrète et cadenassée dans laquelle ils laissent leur ordinateur et objets de valeur. L’idée est très bonne ! 

Dans les lieux touristiques, on cherche toujours le parking gratuit pour faire des économies (non négligeables quand elles se cumulent), mais encore une fois, tout comme un spot qui ne nous inspire pas, il vaut mieux parfois payer les 4 ou 5 euros de parking surveillé et faire sa ballade ou visite sereinement. 

Lorsqu’on part à l’étranger, que ce soit en van ou pas, il faut systématiquement se noter les numéros d’urgence, consulter le site du Ministère des Affaires Etrangères français pour connaitre les recommandations et garder ses papiers (passeport, carte bleue, permis…) avec soi en permanence. 

Voyager en van n’est pas plus dangereux que les autres façons de voyager. Il faut juste prendre quelques précautions. Les endroits les plus dangereux pour votre van sont les grandes villes car les vans sont des véhicules très recherchés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s